« la permaculture les a conquis » vu dans le Courrier de Mantes le 7 déc 2016

conf-perma-montchauvet


Vu dans « Le Courrier de Mantes » le 7 décembre 2016

à Montchauvet    « La permaculture les a conquis »

« Quelle réjouissante conférence ! Le 26 novembre dernier, dans une salle des fêtes pleine comme un œuf (dont les coquilles écrasées font merveille dans le compost en lasagne!) la permaculture était à l’honneur. L’association Jardin du Grand Murin, à l’initiative de cette rencontre, a été la première surprise par le succès du rendez-vous, il a été difficile de récupérer des chaises pour tout le monde.

Le concept est né en 1978 en Australie

Leigh Barret, la conférencière, merveilleuse de naturel et irrésistible avec son accent américain à couper au couteau, nous a donc parlé de la permaculture. Ce concept né de l’imagination des Australiens Bill Mollison et David Holmgren en 1978, est la contraction de « permanent » et « agriculture ».

Pour faire simple, il s’agit du « chemin le plus facile et le plus rapide vers la survie heureuse et pérenne de la planète et de tous ses habitants ». Notre Américaine s’y est frottée dès l’enfance, chez sa grand-mère, « qui avait beaucoup de bon sens » et où elle a fabriqué son premier « paysage comestible, joli et à manger ».

Il a fallu du temps pour que la France s’empare du concept. Aujourd’hui, il se répand comme… le liseron (« qu’il faut couper au ras du sol ») grâce, notamment , à des nombreux sites internet comme Brin de Pille ou Université populaire de permaculture.

Durant une heure, Leigh a raconté son parcours de plusieurs décennies de pratique, donné tout plein de bons tuyaux et répondu aux questions concrètes du public. Que l’on ait un grand jardin un tout petit balcon – la permaculture s’adapte partout- on a appris « qu’un rempart de bulbes de narcisses enquiquine bien les campagnols » «  que la limace n’aime pas la bourrache poilue » ou encore que « la nature recycle tout, qu’elle est tendre, que les escargots et limaces y jouent un rôle ». Compost en lasagnes, vertus de la grelinette, récoltes solidaires, connivence entre plantes, captage de l’eau, bien des débats ont été défrichés, donnant envie d’en savoir encore plus. Un stage animé par Leigh Barret au printemps devrait permettre de satisfaire cette curiosité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s