la ferme permaculturelle en été

Quand on achète une ferme vieille de plus de deux cents ans, c’est presque certain que l’on doit faire des travaux ! Je ne dirais pas le contraire après un été bien rempli et tous les travaux satisfaisants, à la ferme en Bretagne.

Depuis début janvier, je suis un cours de permaculture en ligne avec Geoff Lawton et les assistants et stagiaires du monde entier. Cette très riche expérience avec un partage des et savoir-faire m’a aidé à formuler le design détaillé de la ferme que nous sommes en train d’installer.

Dés notre arrivée, nous avons pu constater que les roseaux et plantes de marais dans le système de phytoépuration ont bien poussés depuis notre dernière visite en juin. Comme disent les gens d’Aquatiris, c’est le jardin d’assainissement qu’on aime visiter ! » C’est vrai pour nous et aussi les abeilles qui sont très attirées par les plantes de marais en fleur.

Après des observations sur les circuits d’eau (c’est humide par ici !), nous avons commencer les travaux pour diriger le surplus vers les citernes et puisards. Réparation des gouttières, et mise en place d’un drain sur une partie du terrain très compactée et argileuse.

Nous avons travaillé sur la maison d’en haut, et d’en bas, observations des travaux et bricoles à faire sur la toiture, constat que les murs manquent du mortier entre les pierres d’ici et là…

Nous avons fait de belles rencontres… ici, les pieds de « Vince the plumber » dépasse la chéminée comme si le Père Noël était habillé en bleu de travail. Il nous a installé une jolie cuisinère en bois…qui nous offre les fonctions de chauffage, cuisine, sèche linge d’hiver, eau chaude et des soirées d’hiver « cosy » devant le feu.

Cuisiner avec le bois nous donne l’opportunité de faire de l’exercice en rangeant le bois (un voisin nous l’a vendu déjà coupé) !

 

L’été n’était pas que du travail… Nous avons aménagé l’annexe pour pouvoir recevoir famille et amis.

Quelques uns de nos invités m’ont aidé à construire une clôture tressée avec des branches récoltées des talus autour du terrain.

 

 

 

 

Le potager-pépinière est protégé des chèvres voisines, des lapins et chiens voisins. Nous avons pu manger des fruits et légumes du jardin à chaque repas, et en même temps, bouturages de portes greffes de fruitiers poussent, s’enracinent tranquillement et déjà le futur jardin-forêt se dessine.

Nous avons même eu quelque jours de vacances cet été ! Ici, à la Vallée des Saintes, tout près… »

à bientôt, Leigh

 

 

1 réflexion sur « la ferme permaculturelle en été »

  1. The lot and house are charming plus good photo of Alain!

    Sent from my iPad

    >

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close